Fabriquer un Abri Camping-Car pas Cher : le Guide Complet

Sur le marché, de nombreux fabricants, fournisseurs et artisans vendent des abris pour camping-car. Certains proposent même une solution clé en main et se déplacent à votre domicile pour l’installer. Votre véhicule de loisirs sera certes bien protégé, mais le coût d’une telle construction reste important.

Vous vous sentez capable de construire vous-même votre carport pour camping-car ? Vous souhaitez réaliser des économies et avez besoin de conseils ? Dans cet article, nous vous guidons pas à pas pour vous aider à fabriquer un abri camping-car pas cher.

 

Anticiper la construction de son abri camping-car

 

carport

Installer un carport pour camping-car : pourquoi est-ce important

Plus pratique qu’une caravane, plus confortable qu’un van, le camping-car est pour beaucoup synonyme de liberté. D’ailleurs, cette maison roulante séduit toujours autant les Français, et ce, depuis des années.

Votre véhicule vous accompagne, certes, pendant vos week-ends, vacances et autres voyages en famille, mais la majeure partie du temps, il reste à l’arrêt. Si vous ne possédez pas la place nécessaire dans votre jardin, vous pouvez opter pour le gardiennage.

En revanche, si votre terrain s’y prête, vous pouvez faire le choix d’y installer un abri pour camping-car. Moins cher qu’un garage, il protège votre véhicule des intempéries et assure sa longévité. Car acheter un camping-car représente un prix important. Pour pouvoir le conserver de nombreuses années ou garantir sa revente, l’abriter est primordial.

 

Choisir l’emplacement idéal

C’est décidé, vous vous lancez dans la fabrication d’un abri pour votre camping-car. Mais qu’entendons-nous par le terme « emplacement idéal » ? Nous vous recommandons de vous poser les bonnes questions :

  • Disposez-vous de la place nécessaire dans votre jardin pour installer une telle construction ? À noter que les dimensions standards sont les suivantes :
    • largeur : entre 3 et 4 mètres ;
    • longueur : entre 6 et 11 mètres ;
    • hauteur : entre 3 et 4 mètres ;
  • La surface choisie pour accueillir votre véhicule est-elle plate ?
  • L’emplacement est-il bien protégé du vent ?
  • Cet abri s’insère-t-il harmonieusement dans l’environnement ?
  • Souhaitez-vous l’installer accolé contre un mur de votre domicile ou, au contraire, le construire en retrait de votre habitation ? Dans ce dernier cas, nous vous recommandons de le fermer sur un des deux côtés.
  • Des travaux préalables sont-ils requis ? Faut-il sacrifier quelques haies pour garantir un accès suffisamment large à votre camping-car ? Est-il nécessaire de réaliser une dalle en béton ? Quoi qu’il en soit, il faudra inclure ces frais dans votre budget.

Une fois toutes ces interrogations résolues, vous n’êtes qu’à deux pas de pouvoir débuter la construction de votre abri pour camping-car. Assurez-vous tout de même d’être dans les règles pour commencer les travaux.

 

Effectuer les démarches administratives

Avant de vous lancer dans la phase concrète de votre projet, renseignez-vous bien sur la réglementation en vigueur dans votre commune de résidence. Demandez à consulter le Plan local d’urbanisme (PLU) pour vérifier si une telle structure est autorisée et quelles sont les règles à respecter pour sa construction.

Une déclaration préalable de travaux est nécessaire si la surface de plancher de votre carport se situe entre 5 et 20 m². Les dimensions de votre camping-car excèdent souvent cette superficie. Que faire si la situation se présente ? Dans ce cas, une demande de permis de construire sera obligatoire. Selon la commune où vous résidez, les délais d’obtention de cette autorisation atteignent généralement 2, voire 3 mois. Pour votre dossier, il vous faudra fournir, en plus du formulaire CERFA 13406-07 complété, des pièces complémentaires :

  • le plan de situation de votre terrain pour le localiser précisément ;
  • le plan de masse de votre futur abri pour camping-car ;
  • le plan de coupe de votre terrain et de l’abri ;
  • la notice décrivant le terrain et présentant le projet ;
  • le plan des façades et des toitures ;
  • un document graphique pour un aperçu global de votre abri dans l’environnement ;
  • une photographie permettant de visualiser votre terrain dans son environnement proche ;
  • une photographie pour visualiser votre terrain dans son environnement lointain.

Nous vous invitons à vous rendre sur le site officiel du service public pour encore plus d’informations sur la préparation d’un dossier de permis de construire.

 

Le nécessaire pour monter un abri camping-car

 

Préparer le terrain

L’emplacement sélectionné pour le montage de votre carport est, comme nous l’avons vu, primordial. Si la surface n’est pas bétonnée, vérifiez avant tout deux choses :

  • Le terrain est-il bien plat ? Dans le cas contraire, nous vous recommandons de niveler votre parcelle, puis de la damer. C’est le travail d’un terrassier, mais vous pouvez tout à fait le faire vous-même si vous possédez les outils adéquats.
  • Le sol est-il résistant ? Une terre trop meuble n’est pas adaptée pour accueillir un véhicule lourd surtout en cas de fortes intempéries.

Vous souhaitez que votre construction soit sécurisée et durable dans le temps ? N’hésitez pas à réaliser une dalle bétonnée.

 

Choisir le bois pour la construction de son carport pour camping-car

Le bois est l’un des matériaux les moins chers du marché. Il est esthétique et résiste bien aux différents aléas climatiques. Pour une meilleure longévité, veillez à l’entretenir chaque année avec une fine couche de vernis.

Vous vous demandez quel bois choisir ? Si cela est possible, sélectionnez un bois issu d’une forêt exploitée de façon responsable et certifié FSC. Celui-ci doit également être robuste pour être résistant dans le temps.

Le type de bois généralement utilisé pour la construction de carports varie selon la région. Nous pouvons citer les résineux (le sapin, l’épicéa ou le pin par exemple) et les feuillus caducs (le hêtre, le chêne, le frêne, etc).

 

Matériel et outils nécessaires

Préparez dans un premier temps le matériel et les outils nécessaires pour la construction de la structure de votre abri en toute sécurité.

À noter que nous vous guidons ici dans le montage d’un abri pour camping-car en bois et à toit plat. En fonction de votre modèle, certains points peuvent varier légèrement. Toutefois, cela vous donnera un aperçu global de ce qui vous attend.

 

Matériel nécessaire pour la construction d’un abri pour camping-car en bois à toit plat

  • Des poteaux en bois. Le nombre est à déterminer en fonction de la taille de votre abri.
  • Des platines métalliques ainsi que la visserie pour les ancrer dans le sol.
  • Des arbalétriers (les poutres qui viennent soutenir les pannes).
  • Des pannes en bois pour la structure de la charpente.
  • Des contrefiches qui, placées obliquement entre les poteaux et les arbalétriers, viennent soutenir la charpente.
  • Des bandeaux latéraux pour une plus belle finition (optionnel).
  • Selon le type de couverture choisi : des plaques de bardeaux bitumés, du PVC, etc.

 

Outils requis pour le montage d’un carport en bois

  • une paire de lunettes de protection ;
  • des gants ;
  • un mètre ruban ;
  • un maillet ;
  • des piquets ;
  • une corde ;
  • une pelle ;
  • une bétonnière ;
  • une truelle ;
  • une perceuse ;
  • une équerre de maçon ;
  • une clé à molette réglable ;
  • une scie circulaire ou une scie égoïne ;
  • un tournevis ;
  • un marteau ;
  • un niveau ;
  • une échelle.

D’autres outils peuvent vous être utiles en fonction de l’abri à bâtir.

 

Fabriquer un abri camping-car pas cher : les différentes étapes

Réaliser soi-même son carport pour abriter son camping-car est un chantier important. Posséder un bagage de connaissances en bricolage est capital. Sans cela, vous pourriez facilement vous retrouver dépassé par l’ampleur de la tâche. En revanche, si manier les outils ne vous fait pas peur, la fabrication d’un abri pour votre véhicule de loisirs sera plutôt simple. Certains carports sont même proposés en kit avec notice. Et bonne nouvelle si vous possédez un budget serré : vous pouvez déduire l’important coût de la main-d’œuvre !

 

1. Délimiter la zone de travaux

Pour débuter sur de bonnes bases, délimitez la surface de votre carport. Définissez l’emplacement des différents poteaux avec des piquets que vous plantez avec un maillet. Il est ensuite recommandé de relier ces piquets à l’aide d’une corde pour mieux vous repérer dans l’espace. Vous vous assurez également que la zone est correctement délimitée et qu’aucune erreur n’a été commise.

 

2. Préparer les fondations

Pour ancrer les poteaux, vous creusez des trous d’environ 60 cm de profondeur. Vous les remplissez de béton à prise rapide et nivelez la surface pour la rendre plane. Aidez-vous d’un niveau si nécessaire. Une fois le béton sec, vous pouvez fixer les platines métalliques qui viendront soutenir vos poteaux. Vous veillerez bien entendu à ce qu’elles soient bien alignées entre elles.

 

3. Ancrer solidement les poteaux

Pour fixer les poteaux aux platines, faites-vous aider d’une autre personne. Cette dernière soutiendra le poteau pour vous permettre de le sceller fermement au sol.

 

4. Poser le toit

À ce stade, il ne vous reste plus que la construction du toit. Selon la configuration de votre abri, les conditions climatiques de votre région et selon vos goûts, différents choix s’offrent à vous. D’une charpente inclinée avec une pente unique au toit à double pente, en passant par le toit plat, la difficulté de construction n’est pas la même.

Ici, nous prendrons l’exemple d’un toit plat, qui reste le plus simple à réaliser.

Les arbalétriers, pièces maîtresses de votre charpente, viennent soutenir les pannes croisées. Ces dernières servent de support à votre couverture. Les contrefiches, posées obliquement entre les poteaux et les arbalétriers, renforcent la solidité de votre charpente.

 

En ce qui concerne le matériau pour votre toiture, vous avez le choix. Donnons ici deux exemples :

  • Le bardeau bitumé est l’une des solutions les plus utilisées. C’est un matériau léger, facile à poser et imperméable. Il est recommandé de le remplacer tous les 25 ans environ. Lors d’averses importantes, le bardeau bitumé a tendance à faire caisse de résonnance. Si vous ou vos voisins êtes gênés par ce bruit, il est possible de réaliser une isolation phonique.
  • Le PVC peut convenir aux budgets plus réduits pour couvrir votre abri. Pour l’installation, vous posez des plaques qui s’insèrent les unes dans les autres. Ce matériau est très facile d’entretien, mais sera moins résistant dans le temps et a tendance à se déformer en cas de très grosses chaleurs. Le bruit, lors de fortes pluies, est important et à prendre en compte lors de votre achat. Ce type de toiture est en général garanti 10 ans.

Dernière chose à noter : Il est nécessaire de respecter une légère inclinaison lors de la pose de votre couverture. Cela permet à l’eau de pluie de bien s’écouler et d’éviter les infiltrations.

 

Quid du carport en aluminium

Vous souhaitez une construction avec un matériau plus design que le bois ? Un carport qui s’accordera à merveille avec votre maison contemporaine ? Le carport pour camping-car en alu est fait pour vous ! France Abris, spécialiste des abris camping-car, propose de nombreux modèles en kit. Selon le carport choisi, vous bénéficiez de nombreux avantages :

  • poteaux réglables jusqu’à 4 mètres de haut ;
  • facilité de montage ;
  • rapidité d’installation ;
  • bonne résistance aux intempéries.

 

Vous possédez désormais toutes les connaissances requises pour vous lancer sereinement dans la fabrication d’un abri pour votre camping-car. Les possibilités de construction sont nombreuses selon vos goûts, votre budget plus ou moins restreint ou le temps que vous disposez.

Les infos les plus importantes à retenir sont les suivantes :

  • Assurez-vous d’être en règle avant la construction. Un permis de construire est obligatoire lorsque la surface plancher de votre abri dépasse les 20 m2.
  • Choisissez le matériau adéquat et jaugez les avantages et inconvénients de chacun.
  • Pour une sécurité optimale, évaluez vos compétences en bricolage au préalable et faites-vous accompagner d’une personne tierce.
  • Prévoyez autant d’outils et de matériel que nécessaire pour optimiser votre temps.
Romain Laforge

Romain Laforge

Blogueur camping-car

Je suis Romain Laforge, camping-cariste et blogueur. Je sillonne la route depuis plus de 10 ans, en camping-car, dans le but de découvrir toujours plus d’endroits surprenants et de multiples paysages.

Je vous partage mon expérience à travers des conseils pratiques sur les équipements qui facilitent la vie lors d’un voyage en camping-car et des itinéraires à ne pas louper !

1 Commentaire

  1. Jouve jean claude

    Je souhaite réaliser prochainement un abri pour camping car.(1 ou2)toutes informations seront les bienvenues.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.