Bretagne en camping-car : une idée d’itinéraire à personnaliser

21 juillet 2022 | Itinéraire

Des édifices historiques aux sites naturels grandioses, des séjours Thalasso au voyage gastronomique, des joies de la plage aux expériences les plus intenses, la Bretagne offre 1.000 visages à découvrir et à parcourir. Pour ne pas en manquer un, et pour profiter pleinement de vos prochaines vacances, laissez-vous tenter par une idée aussi originale que prometteuse : Faire le tour de Bretagne en camping-car en 15 jours.

 

Voyager en camping-car en Bretagne : Pourquoi ? Pour qui ? Comment ?

Le caravaning en général et le camping car en France en particulier attirent de plus en plus d’adeptes au fil des années. Voyager en camping-car en Bretagne constitue alors une nouvelle façon de couvrir un terroir unique, riche d’un immense patrimoine historique et naturel.

 

Liberté et flexibilité, les atouts des voyages en camping-car

Chaque ville de Bretagne est accessible toute l’année, alors pourquoi devoir s’astreindre à des dates définies pour succomber au charme breton. Au volant d’un fourgon aménagé, d’un van ou d’un camping-car, vous voyagez en toute liberté. Un camping familial, une aire de service pour camping car, une aire d’accueil, … suffit pour trouver des bornes de branchement, un ravitaillement en eau, mais aussi des solutions pour vidanger (eaux usées, eaux grises). Le reste du temps, vous pouvez suivre vos envies, en respectant un itinéraire bien défini ou en décidant de partir à l’aventure. Dans un parc de stationnement, comme sur une aire de camping cars, vous profitez d’une belle vue, du bord du lac ou du bord de mer pour décider de vos étapes.

 

Voyage en famille, séjour entre amis ou périple au long cours

Emprunter les routes de Bretagne en camping-car répond donc aux préférences de chacun. Les familles pourront préférer stationner sur des aires de pique-nique avec des jeux pour enfants. Une aventure entre amis conduira à privilégier le stationnement pour camping-car à proximité immédiate des commerces, bars et restaurants. Les retraités, désireux de tout découvrir de la Bretagne, pourront, au gré de leur possibilité, allonger les étapes et s’accorder des escapades imprévues. Voyager en camping-car en Bretagne peut ainsi être aussi l’occasion d’embarquer à destination d’une des innombrables îles bretonnes.

 

La location de camping-car, une autre façon de découvrir la Bretagne

Choisir le camping-car pour vivre une aventure originale en Bretagne ne pose guère de problèmes. La location de camping car peut permettre à tout un chacun de se lancer dans l’aventure d’un road-trip breton. Van, fourgon aménagé, camping-car profilé, règles de conduite, … les subtilités du monde du camping-car s’acquièrent facilement et rapidement. Il en ira de même en ce qui concerne les règles de vidanges (évacuation des eaux usées) et des branchements électriques nécessaires.

 

air repos

Road-trip en Bretagne en camping-car : un itinéraire pour un périple de 15 jours

 

Ce parcours pour faire le tour de la Bretagne en 15 jours en camping-car peut vous donner bien des idées et ne demande qu’à être personnalisé. Ralentissez l’allure pour profiter de cet air du bout du Monde à la Pointe du Raz, ou accélérez le tempo si vous connaissez déjà les énigmatiques mégalithes bretons. Profitez de la liberté offerte par ce voyage en camping-car en Bretagne.

 

Jour 1 et 2 : Rennes, la capitale bretonne bien connue du camping-cariste

Capitale historique de la Bretagne, Rennes dispose de ces parkings-relais, aménagés dans sa périphérie, qui vous permettent de regagner le cœur de la cité grâce aux transports en commun. Pendant la belle saison, n’hésitez pas à stationner vos camping-cars sur ces places de stationnement et préférez alors le vélo pour parcourir cette capitale culturelle et étudiante de Bretagne, également labellisée ville d’Art et Histoire. Des portes mordelaises, vestige des fortifications médiévales de la cité, aux maisons à colombages marquant la limite entre le cœur historique rennais et les faubourgs, la ville regorge de trésors historiques.
Une envie de calme et de tranquillité, ne résistez pas à une flânerie dans le parc Thabor, jouxtant l’église abbatiale Notre-Dame en Sainte Mélaine, devenue depuis Pro-cathédrale. Pour des aspirations plus gourmandes, le Marché des Lices constitue une étape incontournable, présenté comme un des plus beaux marchés de France.

Pour profiter pleinement de la capitale bretonne, il est conseillé de s’attarder une ou deux journées. Située à quelques minutes seulement du cœur historique de la ville, le Camping des Gayeulles dispose de 74 places de stationnement pour caravanes et camping-cars. À Cesson-Sévigné, une aire de stationnement avec 6 emplacements vous assure aussi de bénéficier de la proximité directe de la ligne de bus (ligne C6 arrêt Bordage).

 

Jour 3 : De Rennes à la cité corsaire

 

Prenez la direction du Nord et de la côte d’Émeraude. Au volant de votre camping-car, il ne vous faudra pas plus de deux heures pour parcourir les 70 kilomètres séparant les deux villes de Rennes et Saint-Malo. Si vous souhaitez découvrir une autre facette de la région, il vous faudra stationner à Hédé-Bazouges, où vous pourrez contempler l’imposant site des onze écluses. Sur 2 kilomètres, 11 écluses se succèdent pour aider les bateaux à franchir ces
7 mètres de dénivelé. Un véritable ascenseur fluvial, qui offre aussi de bien belles idées de randonnées pour admirer le spectacle de cet escalier d’écluses. Après cette halte insolite, reprenez la route jusqu’à la célèbre cite corsaire.

Plusieurs aires de stationnement et même des aires de services sont aménagées aux abords de Saint-Malo pour vous permettre de vous émerveiller devant les remparts de la célèbre cité corsaire. Prévoyez une heure environ pour faire le tour de ces remparts, qui vous permettent de descendre où vous le souhaitez, mais ne vous privez pas de la vue unique sur le Fort National, la sentinelle malouine.

Accordez-vous ensuite le plaisir de flâner dans l’Intra-Muros, le cœur historique de la cité, et de la Cathédrale Saint Vincent au château désormais aménagé en musée et en hôtel de ville, le passé de la cité se lit sur les pierres.

 

Jour 4 à 6 : De la Merveille des Merveilles à la Côte d’Émeraude

 

3 jours peuvent apparaitre courts pour s’extasier devant cette côte d’Émeraude, mais peuvent aussi être l’occasion d’imaginer déjà de nouveaux voyages pour l’avenir. En quittant Saint-Malo, prenez la direction de Cancale, la célèbre ville ostréicole. Outre l’attrait des plateaux de fruits de mer, c’est la promesse d’un grand bol d’air pur à la Pointe du Groin, qui attire de si nombreux camping-caristes chaque année.

Et parce que ces vacances en camping car sont avant tout synonymes de liberté, accordez-vous une escapade normande, puisque Cancale est à l’Ouest de l’une des plus belles baies du monde, où se niche la Merveille des Merveilles, patrimoine mondial de l’humanité : Le Mont Saint Michel. Retrouvez alors l’esprit de votre voyage en camping-car en traversant Dinard, une station balnéaire aux multiples attraits. Pour profiter du plaisir des plages bretonnes, rejoignez la cité de Saint-Cast-le-Guildo, où pas moins de 7 plages vous promettent une pause aussi apaisante que rafraichissante. Les stations balnéaires (Saint-Lunaire, Saint-Briac-sur-mer, …) ne manquent pas, alors profitez des nombreuses aires de camping car, aménagées dans le secteur.

Parvenez enfin au bout de cette côte, dont le nom atteste de cette couleur si particulière de la mer à certaines périodes de l’année, en vous arrêtant au Cap Fréhel. Laissez-vous séduire par cette avancée de terre dans les eaux revigorantes de la Manche, mais aussi impressionner par ces falaises de gré rose. Ne manquez pas aussi le spectacle du Fort La Latte si proche, avant de poursuivre votre périple breton.

 

Jour 7 à 8 : De la côte de Granit rose à Brest

 

Une centaine de kilomètres sépare Perros-Guirec, cette station balnéaire emblématique de cette côte de Granit rose, de Brest, une autre place forte de Bretagne. Et pourtant, deux jours peuvent apparaitre bien courts pour profiter des richesses de ce terroir. Voyager en camping car, c’est aussi faire des choix, alors quel sera le vôtre ?

  • Un stationnement camping car prolongé pour pouvoir emprunter le sentier des douaniers et ainsi admirer ces blocs de granit rose aux formes si singulières ;
  • Une flânerie dans un des plus beaux villages de France : Ploumanac’h ;
  • Une plongée entre Léon et Trégor dans l’âme même de la Bretagne à Morlaix…

Mais ces voyages en camping car en Bretagne doivent aussi vous amener à vous imprégner de spectacles uniques, et il vous faudra alors prendre la direction d’Huelgoat. La « Roche Tremblante » vous impressionnera autant par ses dimensions (7 mètres de long sur 3 mètres de haut et 2.8 mètres de large) que par son apparente instabilité (un enfant peut par une pression à un endroit précis faire vaciller cette roche de plus de 137 tonnes). Dans les Monts d’Arrée, Huelgoat abrite bien d’autres trésors, par lesquels la grotte d’Arthus, la grotte du diable ou encore la marre aux fées.

 

Jour 9 : Ravitaillement et découverte de l’une des plus grandes rades du monde

 

Avec ses 180 km2, la rade de Brest constitue bien l’occasion de vous accorder une pause pour profiter du spectacle avant les dernières étapes de votre périple breton. Les aires de camping cars sont nombreuses dans la périphérie de la ville, alors prenez le temps de parcourir la base navale ou encore le port de la ville. Entre le parc de la Penfeld, le musée national de la Marine ou encore Océanopolis, les idées ne manquent pas pour occuper votre journée passée dans la ville.

 

Jour 10 à 12 : À la conquête du bout du Monde dans le Finistère

 

C’est bien vers la presqu’île du Crozon, que vous allez vous diriger. Rejoignez le parc naturel régional d’Armorique, où de nombreux sentiers ont été aménagés pour celles et ceux souhaitant ressentir le frisson d’un trek pour une heure ou plusieurs jours. Engagez-vous sur la route de l’Aulne Maritime, ce fleuve côtier qui vous ramène vers la rade de Brest. Entre Châteaulin et Rosnoën, vous traversez forêts et landes, vous contemplez ces criques sauvages, vous découvrez les maisons à encorbellement au Faou, …

C’est ensuite la destination enchanteresse de la Pointe du Raz, qui vous attend. En effet, cette pointe connue pour ses puissants courants atlantiques et ses falaises. C’est un lieu où l’on peut s’échapper du quotidien et vivre une expérience authentique en pleine nature. Regardez au large, vous pourrez peut-être apercevoir les côtes de l’ile-de-Sein ! La Pointe du Raz offre à ses visiteurs des vues panoramiques et des parcours de randonnée. Une véritable proue s’avançant dans cette mer d’Iroise font de cette pointe un des lieux incontournables de Bretagne. Prolongez cette immersion vers la pointe de Pen Hir. Ici les panoramas sont grandioses, et les sentiers de randonnée vous donnent à multiplier les points de vue sur la rade mais aussi sur les îles d’Ouessant ou de Molène.

Pour une halte apaisante, profitez de l’aire de services aux abords de Camaret-sur-Mer pour jouir de cette bourgade au riche patrimoine (chapelle Rocamadour, Tour Vauban, alignements mégalithiques de Lagatjar, …). Depuis une vingtaine d’année, le « quartier des artistes » a permis de créer une atmosphère unique dans cette ville de Camaret.

 

Jour 13 à 14 : Un voyage au pays des mégalithes

 

Reprenez vos esprits en rejoignant la ville médiévale de Quimper. Les maisons à pans de bois et la cathédrale Saint Corentin réjouiront les passionnés de vieilles pierres, alors que la célèbre rue Kéréon enchantera les afficionados de shopping ou de soirées conviviales.

Prenez ensuite la direction de Lorient, et avant de parvenir à la cité d’Eric Tabarly, accordez-vous un détour jusqu’à la chapelle Notre-Dame-de-Béléan. L’édifice, remarquable par bien des aspects, vous fera voyager à travers les légendes bretonnes. La légende du Garo est à l’origine de ce trésor breton. Capitale de la Bretagne du Sud, Lorient vous étonnera avec sa base de sous-marins, vous surprendra avec ses innombrables plages et espaces verts et vous égaiera avec un cœur de ville animé. (En caravane ou en camping-car, les touristes sont nombreux en août à fréquenter le festival interceltique).

Prenez ensuite la route de Carnac, le site mégalithique le plus célèbre. Vous pouvez passer des heures à parcourir ces 4.000 pierres dressées il y a des milliers d’années. Si vous voyagez en été, seules des visites guidées et payantes (pas d’accès direct) sont possibles pour découvrir ces alignements (Kermario, Ménec, Manio, Mélescan, …) alors que la visite est libre d’octobre à mars. Et si vous disposez du temps nécessaire, pourquoi ne pas prolonger cette expérience du néolithique en succombant au charme du tumulus de Gavrinis.

 

Jour 15 : Un détour au pays des légendes avant le retour à la vie quotidienne

 

Voilà la fin de votre séjour qui s’annonce, et vous pourrez reprendre la route pour rejoindre Rennes, mais pourrez également vouloir profiter pleinement de ces derniers instants. Prenez alors la direction de Brocéliande, un lieu empreint de légendes et d’histoire. Située à une trentaine de kilomètres de Rennes, la forêt légendaire entoure le village de Paimpont. Ce dernier méritera à lui-seul une halte, pour admirer l’abbatiale du XIIème siècle.

Quel que soit votre itinéraire, vous trouverez facilement une aire de camping car pour pouvoir pénétrer ces hauts lieux célébrés par les récits de la Table ronde. Le Val sans retour pour ressentir la présence de la fée Viviane, ou le jardin des Moines qui vous rappellera aussi que de nombreuses abbayes furent jadis édifiées ici. La tentation sera grande alors de partir sur les routes pour profiter du spectacle de l’abbaye de Saint Méen le Grand, ou encore celle de Saint Jacques de Montfort sur Meu.

 

La Bretagne, une destination idyllique pour les camping-caristes

 

L’itinéraire de notre voyage en camping-car en Bretagne souligne bien la façon dont chacun peut l’adapter au gré de ses préférences et de ses envies. Certains profiteront de ce voyage pour goûter aux joies de la plage et de la baignade, quand d’autres préféreront sortir des sentiers battus pour parcourir une Bretagne plus mystérieuse et légendaire. L’office de tourisme de la région permet à chacun de personnaliser son séjour.  Des plaisirs de la mer en été au grand bol d’air pur revigorant du Printemps, la Bretagne reste accessible toute l’année. Et voyager en camping-car en Bretagne en automne ou même en hiver peut conduire à s’’offrir un séjour Thalasso des plus apaisants ou à goûter à un road-trip plus gourmand.

Toutefois, la météo en Bretagne doit vous amener à privilégier d’organiser votre voyage en camping-car entre les mois d’avril et de novembre pour pouvoir en profiter pleinement. Pourquoi ne pas concilier les dates de votre voyage breton, avec celles des grands festivals de la région ?

Entre le festival interceltique de Lorient en août, le Grand Soufflet à Rennes en octobre, les hivernales du Jazz à Vannes et les Vieilles Charrues en juillet à Carhaix-Plougue, vous n’avez que l’embarras du choix.  Et que dire de la possibilité de visiter la Bretagne en camping-car à l’occasion des Grandes Marées, une occasion d’en prendre plein la vue à Saint-Malo et tout le long de la baie du Mont Saint Michel.

Enfin, conduire et stationner un camping-car en Bretagne, c’est aussi la garantie de se plonger dans les traditions et le folklore de la région. Des huitres de Cancale aux incontournables galettes de sarrasin, en passant par le craquelin de Saint-Malo ou le kouign-amman, votre séjour breton se promet d’être également un voyage gastronomique.

Romain Laforge

Romain Laforge

Blogueur camping-car

Je suis Romain Laforge, camping-cariste et blogueur. Je sillonne la route depuis plus de 10 ans, en camping-car, dans le but de découvrir toujours plus d’endroits surprenants et de multiples paysages.

Je vous partage mon expérience à travers des conseils pratiques sur les équipements qui facilitent la vie lors d’un voyage en camping-car et des itinéraires à ne pas louper !

24 Commentaires

  1. Danièle P

    Bonjour, dommage que vous ignoriez le Golfe du Morbihan et la ville de Vannes dans votre circuit. A ce propos, je vous signale que la chapelle de Belean n’est pas à côté de Lorient mais près de Vannes, à Ploeren très exactement.

    Réponse
    • Romain Laforge

      Bonjour Danièle, merci pour votre commentaire et votre correction concernant la Chapelle de Belean !
      Vous avez raison, je n’ai pas mentionné le Golfe du Morbihan dans cet article, mais ne vous inquiétez pas, il sera présenté dans un prochain article dédié sur ce beau département breton, avec un itinéraire personnalisé ! 😉

      Réponse
      • favre

        Moi je vous dit bravo !
        À travers votre article, vous avez su me transmettre toutes ces belles émotions pour cette magnifique Bretagne.
        Merci à vous

        Réponse
    • Stephane

      Vous auriez pu aussi parler au sud de Guerande, la Turballe et le Croisic.

      Réponse
      • Arab

        Bravo pour cet article.
        Il est vrai qu’il y a beaucoup plus de lieux intéressants mais il faudrait écrire un livre complet.

        Réponse
      • Christiane

        Et pourquoi pas de Saint Suliac, Locronan, Pont Aven, Plougastel Daoulas, ou déguster une galette au moulin du Boel près de Rennes. il y a tant de belles choses à découvrir. Il faut aller plusieurs fois en Bretagne pour l’apprécier chaque fois d’avantage

        Réponse
      • Georges

        C’est un road-trip en Bretagne….je ne pense pas que La Turballe, Guérande et Le Croisic soient en Bretagne…

        Réponse
    • Yvon

      Chacun veut que l on parle de son clocher car c est le plus beau. Amusant ce regard surtout que l on parle d une même région La Bretagne !!

      Réponse
  2. Le reun

    Il faudra revenir pour visiter le pays bigouden la torche les ports de pêche le festival des brodeuses et goûter aux demoiselles de loctudy et les belles plages de sable blanc à bientôt

    Réponse
    • Romain Laforge

      Avec grand plaisir ! 🙂

      Réponse
      • Anne C

        Vous ne nous parlez pas de Bretagne, mais de la région Bretagne, dommage de ne pas visiter Nantes et le château des ducs de Bretagne, Clisson et le château qui a vu naître François 2, père d’Anne de Bretagne, la presqu’île guérandaise, le vignoble nantais et son muscadet vin breton, etc …

        Réponse
  3. GUERHIC

    Effectivement, vous suggérez de belles étapes, en omettant, ( non exhaustif), Auray ( et son Marché tous les Lundi), avec St Goustan en Contrebas, Le Sanctuaire de Ste Anne d’Auray ( 3ieme Pèlerinage de France..), à moins de 8 Km, ainsi que Le Bono, et la Rivière d’Auray, + l’île aux Moines ( Bref le Golfe), tout çà se tient en moins de 30 Km. Par ailleurs, oublier après Carnac, la Trinité/Mer à 4 Km, relève de l’oubli ( fâcheux)… Évidemment, 15 Journées , c’est bien court, çà donne plutôt l’envie d’y revenir..🤗👍😉

    Réponse
    • Romain Laforge

      Merci beaucoup pour le partage de tous ces endroits à visiter au sein d’Auray ! Comme vous le dites si bien, 15 jours en camping-car ça passe très vite et c’est assez difficile de faire le tour de toute la Bretagne, d’autant plus que la plupart des villes ont plus d’une chose à voir/faire (même si elles sont petites). Mais cela donne une bonne raison de revenir pour approfondir la visite de ces belles villes qui seront sur ma liste des destinations futures ! 😉

      Réponse
      • Nathalie

        Super comme itinéraire et la Bretagne est magnifique à découvrir.
        Il faut vraiment prendre son temps et y revenir.
        Ns sommes camping cariste et presque tout ce que vous avez décrit nous l’avons fait.
        Les iles sont très jolies aussi comme les iles glenan c’est un petit coin de paradis entre autre.
        Pas la peine d’aller s’y loin c’est à notre porte.
        Effectivement le golfe du Morbihan avec belle île en mer aussi à découvrir.
        Il y a tellement de choses à découvrir qu’il faudrait tout une vie

        Réponse
  4. Le Bihan

    Bonjour,
    Je viens de faire 1 longe/lèche côte finistérienne de 29 jours, en van.
    Suis Costarmoricaine et je souhaitais découvrir ou re découvrir + minutieusement cette côte.
    Si vous voulez des photos, des idées, des lieux,c est avec plaisir que je les partagerai.

    Réponse
  5. Véronique

    Super merci pour votre idée de périple

    Réponse
  6. Labarre Alain

    On pourrait démarrer de Fougères au lieu de Rennes, ça fait une journée de plus

    Réponse
    • Arnal

      Découvrir la Bretagne ,en passant par Quimper ou se loger notre maître brodeur Pascal Jaouen ! La Bretagne m’attire et est belle différente de l’occitane !
      La France est Belle !!!

      Réponse
  7. Scannapiego paul

    Je m’étonne de ne pas voir citer Dinan qui, de mon point de vue vaut tout autant le détour que Saint Malo où le parking des camping cars près de la cité intra muro est problématique. Certes, les remparts de st Malo sont imposants mais le reste de la cité manque de ce charme que l’on trouve à Dinan qui présente de plus l’énorme avantage de proposer une aire de parking au pied de la cité près du port sur la rivière.

    Réponse
  8. Le besrest

    Bonjour
    Vous ignorer certaines parties en bord de mer dans le Finistère ce qui est dommage je suis Finistère et sort toute l année sur la côte nord de brest et en même temps on ne voit pas grand monde ,c est bien aussi merci pour votre présentation de la bretagne

    Réponse
  9. LE GOFF JACQUELINE

    La Bretagne est belle !!

    Réponse
  10. Laurence Viellant

    Bonjour,
    Oui beaucoup de lieux oubliés mais la Bretagne est si belle! Vous avez oublié le Sud Il n’y a pas que Quimper ! Pont-Aven, Concarneau, Clohars-Carniët avec son joli port de Doelan, le site de l’Abbaye Saint Maurice, sa station balnéaire du Pouldu ! Mais c’est beaucoup trop court en 2 semaines ! Il y bien d’autres circuits à faire
    Merci pour cet article qui ne demande qu’à être étoffé

    Réponse
  11. Alain

    Nous avons découvert un site qui vaut le détour et que nous souhaitons partager, qui se situe à Hillion dans les Côtes d’Amor (22). Un camping de taille humaine où l’on trouve des emplacements réservés pour les camping car avec une vue magnifique sur la Baie de Saint Brieuc. Une terrasse privative avec table et chaises nous permet de surplomber pour admirer la vue.
    Camping calme. Sanitaires propres. Piscine couverte et chauffée.
    Snacking midi et soir proposé « Moules excellentes »
    A DECOUVRIR sans hésitation.

    Réponse
  12. BELOUIS Dominique

    Merci pour ce petit tour de Bretagne, je m’apprête à visiter la rade de Brest même si la période ne s’y prête pas, mais la bretagne est belle en toute saison

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.